Parage des sabots des ânes

Retour

Introduction

Je pense que tout possesseur de quelques ânes s'est, comme moi, trouvé confronté à la difficulté de trouver un maréchal ferrant acceptant de se déplacer pour parer 1 ou 2 ânes. Même si j'ai finalement trouvé la perle rare, je me suis quand même résolu à me mettre à parer mes ânesses pour les raisons suivantes : Les conseils que je vais donner dans cette page sont fort peu académiques, étant donné que je n'ai suivi aucune formation "officielle" sur le sujet. Ils sont tirés de quelques lectures, de l'expérience personnelle, et surtout, d'une formation "sur le tas" donnée gracieusement par Michel Diesnis lors d'une rencontre fortuite à la foire de Gavray, tandis que je randonnais avec une ânesse en mal de parage.

Le matériel

Voici une liste du matériel permettant de parer un âne :
cure-pied
Je ne pense pas que ce soit nécessaire de présenter le cure-pied : tout possesseur d'âne doit en avoir un. Personnellement, j'utilise un cure-pied qui, du côté opposé à la pointe de curage, possède une petite brosse en poils durs, idéale pour nettoyer à fond.
rênette
Personnellement, j'utilise assez peu la rênette. Je n'en parlerai donc pas plus.
Râpe
L'outil essentiel. Ca permet de fignoler un parage, mais ça peut également permettre d'éviter un vrai parage en donnant un petit coup de rape toutes les semaines. Quand je dis "rape", je ne parle pas d'une vulgaire rape à bois mais d'une rape de parage : c'est long, c'est large, et ça a de très grosses dents.
Rogne-pied+Maillet
C'est une des façons de couper les sabots. Le rogne-pied est une sorte de gros couteau rigide que l'on va enfoncer dans le sabot à coups de maillets.
Pince à parer
Une sorte de grosse tenaille qui permet, à la manière d'un coupe-ongle, de couper les sabots. S'utilise en lieu et place du couple rogne-pied/Maillet.
Scie à métaux
Tiens ? Qu'est-ce-que ça vient faire là ? J'y reviens bientôt...
Tablier
Ca peut sembler du gadget mais chaque fois que je pare mes ânesses et que je réalise que je n'en ai toujours pas acheté un, je me mets à le regretter amèremement.

Bon à savoir

Technique

  1. Maintenir l'âne
  2. Etre 2 est un plus. A défaut, un anneau d'attache pourra remplacer une des 2 personnes. L'animal doit être tenu fermement, et court. Je commence en général toujours par parer un antérieur, pour que l'âne voie plus ce qui se passe et soit moins surpris.
  3. Nettoyer le sabot
  4. Avant tout parage, il faut commencer par bien nettoyer le sabot, éliminer notamment tous les petits cailloux, et s'assurer que le sabot n'est pas trop humide.
  5. Estimer comment on va couper le sabot
  6. Je suggère de faire un bilan des 4 sabots avant d'envisager ce qui va pouvoir être fait. Ensuite, Il vaut mieux parer trop peu que trop : le premier est rattrapable, le deuxième non. Etant donné la forme du sabot de l'âne, le parage consiste souvent à couper en biais en partant de 2 cm en avant du talon et en allant vers la pointe, comme indiqué par le trait bleu sur le dessin suivant :
    comment parer
  7. Couper le sabot
  8. Au niveau matériel, j'ai précisé qu'on pouvait utiliser soit un rogne-pied, soit une pince. Avec la pince, ça se fait sans forcer. Par contre, il est - à mon point de vue tout au moins - extrèmement difficile de faire un bon parage avec une pince : on a rarement une coupe droite, avec le bon angle. Après avoir complètement raté un parage à cause de l'utilisation d'une pince, je ne l'utilise maintenant plus que pour finir le travail commencé au rogne-pied. J'utilise donc le rogne-pied. L'utilisation standard du rogne-pied veut que l'on parte de l'arrière du sabot vers l'avant : on positionne le rogne-pied selon la bonne direction, puis on l'enfonce dans le sabot en tapant avec le maillet sur le rogne-pied, jusqu'à avoir traversé tout le sabot. Mais voila : J'ai donc fini par trouver petit à petit des solutions à certains de ses problèmes :
  9. Fignoler à la rape
  10. La rape va permettre de bien aplanir le dessous du sabot, assurer le bon angle, et lisser les bords du sabots un peu mis à mal par le parage. Ne pas oublier de regarder son oeuvre sous tous les angles pour vérifier qu'il ne reste pas de défaut.
  11. Vérifier les aplombs globalement
  12. Une fois les 4 pieds parés, Il faut faire marcher son âne, si possible sur un terrain plat, nivelé, et relativement dur, et vérifier que tout se passe bien et qu'il n'y a pas de déséquilibre, boîterie ou autre.